Le Sanatorium de Waverly Hills

 

 

 

     Vous avez peut-être déjà entendu parler du sanatorium de Waverly Hills. Lieu considéré comme étant l’un des endroits les plus hantés des États-Unis, lieu qui a tellement été hanté par des décennies de souffrance.

 

Situé près de Louisville aux États-Unis dans l’état du Kentucky, le sanatorium de Waverly Hills ouvre ses portes en 1910 afin de traiter les victimes souffrant de la tuberculose, maladie également connu sous le nom de consomption. Ce qui était au début qu’un petit hôpital est rapidement devenu en 1924 un grand établissement avec plus de 400 salles et un équipement des plus modernes. L’établissement ferme ses portes en 1961, mais les ouvrent à nouveau en 1962 comme centre gériatrique de Woodhaven, pour les refermer définitivement en 1982, laissant place aux vandalismes. 

 

 

sanatorium

 

 

     De nombreuses histoires circulent au sujet des mauvais traitements infligés aux patients. Ceux qui y étaient internés n’avaient aucune possibilité de sortir pour cause de quarantaine, environ 63 000 personnes y sont mortes après avoir été victime d’expériences supposément médicales, des expériences telle la thoracoplastie qui consistait à scier les côtes pour que les poumons se dilatent. Seulement 5% des patients survivaient à ce traitement sanglant.

 

Plus de 63 000 patients sont décédés entre les murs du sanatorium et chaque fois qu’un décès était constaté, pour ne pas que les autres patients se doutent de quelque chose, les morts étaient emmenés de nuit dans ce que les gens de la région ont appelé “Le tunnel de la mort”. C’était une longue galerie qui courait sur plus de 150 mètres sous l’hôpital et qui menait vers une voie ferrée ou les corps étaient emportés. 

 

Traitements des patients :

 

      

     Parmi les soins prodigués aux malades, certains étaient assez archaïque. C’est le cas de pratiques chirurgicales telles que la « thoracoplastie » qui fut utilisée par le corps médical. Cette méthode consiste à donner plus de place aux poumons pour respirer, en sectionnant soit une partie, soit toutes les cotes de la cage thoracique. La thoracoplastie, bien que radicale par son aspect, était considérée à l’époque comme étant une méthode parfaitement normale, utilisée seulement en dernier recours quand aucun autre traitement ne se montrer efficace.

Une intervention lourde pour les malades qui hélas bien souvent n’y survivaient pas (95% environ y laissaient la vie). Pour ceux qui y survivaient, ils n’étaient pas ménagé et le personnel médical n’étaient pas forcément aux petits soins pour eux. Un des anciens malade du sanatorium, raconta que suite à cette intervention, il se réveilla sur une civière, sur un balcon, sous une couche de neige, car c’était l’hiver. Après l’intervention, ils ne l’avaient même pas mit dans une chambre au chaud. Incroyable.

 

Mais on parle de beaucoup d’autres interventions, qui n’avaient en fait aucune raison médicale. Comme celle qui consistait à pendre le corps d’un malade décédé, au-dessus d’une grille d’égout et de lui ouvrir le ventre, afin de le vider de tous les liquides.

 

On parle aussi d’une malade qui se serait pendu dans la cage d’escalier, et que le personnel aurait laissé accroché là, durant toute la journée. La laissant à la vue de tous les pensionnaires, au lieu de la décrocher tout de suite. 

  

waverly hills
waverly hills
waverly hills

Le tunnel :

 

     Face à la montée de la mortalité au sein de l'hôpital, il fût décidé de construire un tunnel nommé Body Chute ou encore Death tunnel (« Tunnel de la mort »), destiné à la collecte des cadavres.
Ce funeste ouvrage fut creusé au pied de la colline afin d'éviter un maximum de contact avec les malades contagieux ; de plus, il ne fallait pas que la vue des cadavres puisse agir sur le moral des malades convalescents.

 

Ce tunnel fut aussi utilisé à des fins logistiques : acheminement du charbon ou encore transports de vivres pour l'hôpital.

 

Selon certains parapsychologues et certains médias, des personnes affirment avoir vu des apparitions ou phénomènes étranges au cœur du tunnel. Il a été relaté le fait d'y percevoir des lumières allumées, sachant que toutes les ampoules des couloirs sont cassées ou absentes des douilles des éclairages…

  

waverly hills
waverly hills

Le sanatorium Hanté :

 

     Après sa fermeture en 1961, toutes sortes de faits mystérieux ont été racontés par ceux qui avaient été visité le sanatorium. Les ombres, les lumières volantes et les chuchotements font partie de ses récits.

 

Il paraît que tôt le matin, si vous marchez près de la cafétéria, vous pouvez sentir le faible arôme des petits déjeuners et ce malgré qu’aucun repas ne fut servis depuis 1982. On peut également apercevoir l’esprit d’un homme habillé de blanc erré dans la cafétéria ou la cuisine. Personne ne sait de qui il s’agit, mais certains pensent qu’il est l’esprit d’un vieil employé de Waverly qui aurait contracté la tuberculose et en est mort. Des ombres furent aperçus par de nombreuses personnes. L’ombre d’un homme a été vu et même photographié dans la cour avant du bâtiment.

 

Le  fantôme d’une vielle femme fut souvent aperçu dans l’entrée principale. Parfois elle reste près de la porte avant. Elle aurait les mains et les jambes enchaînées, ses poignets et ses chevilles saignent. Elle pleure qu’on vienne l’aider et puis elle disparait.  Beaucoup de gens ont vue une petite fille au troisième étage qui est connue sous le nom de Mary. Certains disent qu’elle joue avec une balle, d’autre on seulement entendu la balle rebondir sur le plancher ou dégringolant l’escalier. Ce rebondissement de balle fut aussi attribué à un petit garçon. Un homme dit qu’il a déjà rencontré une petite fille qui n’avait pas l’air normal. Elle disait qu’elle n’avait pas de yeux. L’homme fut tellement terrifié qu’il n’a plus jamais voulu retourner à l’intérieur du sanatorium.

  

fantôme

 

     Sur le toit de l’hôpital, certains ont entendu des enfants chanter cette continue "Ring around the Rosy" . Mais pourquoi des esprits d’enfants seraient-ils sur le toit ? Lorsque l’hôpital était en service, les enfants aux prises avec la tuberculose étaient placés sur le toit pour les traitements d’héliothérapie, ce qui consistait à les exposer aux rayons supposément curatif du soleil. Le quatrième étage est considéré comme étant le secteur le plus effrayant et le plus actif de l’hôpital. Des gens y ont vu des ombres, des apparitions de personnes marchant dans les corridors et entendu des portes claquer fréquemment, et ce pour aucune raison apparente.

 

 Des voix ont souvent été entendues le long du tunnel de la mort.

  

waverly hills

 

     D’autre phénomène: Un garde a vu une tête flotter dans une des salles tard la nuit. Il a crié et s’est précipité en bas ou il est sorti en trombe. Il n’est plus jamais revenu au sanatorium. Beaucoup de gens ont également rapporté avoir vu des lumières dans le bâtiment la nuit, bien qu’il n’y est plus d’électricité depuis plusieurs années. Un garde de sécurité a par le passé rapporté qu’il avait vu une télévision jouant dans l’une des chambres du troisième étage. De l’extérieur, il pouvait voir ce qui lui semblait être le reflet de la télévision. Lorsqu’il est arrivé en haut pour vérifier, il n’y avait absolument rien.

 

Des bruits de pas, des bruits de chuchotements et des bruits de portes qui se referment furent entendu par plusieurs dans le hall de Waverly. Même des  E.V.P furent enregistré…

  

La chambre 502 :

 

     L’une des légendes les plus célèbres concernant le sanatorium de Waverly Hills est celle de la salle 502 situé au 5e étage de l’établissement. Il y a beaucoup de variations, mais la légende raconte la tragédie de deux infirmières qui s’y seraient suicidés. La salle 502 a attirée bon nombre de curieux et de chercheurs. Certains d’entre eux ont vu des ombres se déplacer par les fenêtres et entendu des voix dirent “Sortez”.

 

waverly hills
waverly hills

 

     Il y a beaucoup de spéculations au sujet du 5e étage, mais ce qu’on sait, c’est que des patients atteint de tuberculose et mentalement aliénés on séjournés à cette étage. En 1928, l’infirmière principale a été retrouvée pendu au plafond de la salle 502. Selon de plus amples recherches, elle était âgée de 29 ans, était célibataire et enceinte. Sa mort fut classée comme étant un suicide par le bureau du coroner du comté et ce ne fut pas la dernière tragédie à avoir lieu à cet endroit ….

 

waverly hills

 

     En 1932, une autre infirmière qui était en charge de la salle 502 a sauté par la fenêtre et fut retrouvé morte. Rien à l’époque n’explique pourquoi elle a fait ça, ni aucune preuve n’a été faite pour savoir si elle avait sauté ou que quelqu’un l’avait poussé.

 

waverly hills

 

     Plusieurs personnes disent avoir vu l’apparition fantomatique d’une jeune infirmière à cette étage, d’autres ont également rapporté que la salle 502, une fois qu’on était l’intérieur, on pouvait ressentir un sentiment de désespoir. Plusieurs ombres ont été également aperçus et des voix entendues. 

Ou encore cette autre photo de fantôme, sur laquelle on voit une jeune femme, à la porte d'une des chambres. Suivit d'un petit agrandissement et de la photo du négatif, pour ceux qui croiraient à un trucage (le spectre apparaît bien lui-aussi sur le négatif):

 

fantôme
fantôme
fantôme

Autre fois :

 

     À l’époque ou le Sanatorium était en fonction, il existait bon nombre de bâtiments sur la propriété de Waverly Hills qui étaient associés au bâtiment principal du sanatorium. Il y avait l’hôpital original, le pavillon des enfants, le pavillon des hommes, l’hôpital ethnique, le dortoir des infirmières (démoli en 1995-96), les logements pour les internes, 9 résidences pour les médecins, la salle des chaudières, la salle de blanchissement, le bâtiment du traitement des eaux, atelier, garage, le bâtiment pour la génératrice, l’usine de chauffage et la morgue/crématorium. Actuellement il ne reste que trois bâtiments sans compter le bâtiment principal. Ces bâtiments sont: La salle de blanchissement, la salle des chaudières et le bâtiment du traitement des eaux.

 

Voici ce qui se trouvait sur les cinq étages du sanatorium :

 

Première étage : L’entrée, le solarium pour les patients, les bureaux, le laboratoire médical, la salle des rayons X, une station d’infirmières, magasins et salon de coiffure, un dentiste, l’aile nord conduisait au tunnel de la mort, une bibliothèque, salle des transformateurs, la chambre froide et pièce pour l’entreposage de la nourriture, une petite morgue et le bureau d’entretien.

 

Deuxième étage : La cuisine, la boulangerie et les salles à manger. Une salle de chirurgie et traitement, un solarium pour les patients, une cuisinette, une chapelle et deux stations d’infirmières.

 

Troisième étage : Une salle de chirurgie et traitement, un solarium pour les patients, une cuisinette, deux stations d’infirmières et une salle de thérapie. 

 

Quatrième étage : Salle principale pour la chirurgie, salle de rétablissement, une salle d’attente, une salle de chirurgie et traitement, un solarium pour les patients, une cuisinette et deux stations d’infirmières.

 

Cinquième étage : Le cinquième étage était réservé pour le département d’héliothérapie, ou les patients étaient traités avec la lumière du soleil (1926). Les enfants avaient l’espace sur le toit pour les bains de soleil.

 

Manifestations paranormal amateur (avérer) :

paranormal
fantôme
fantôme
orb
paranormal
les bergers d'Arcadie

Inscrivez vous à notre

> Newletter <

celestin V

Rechercher dans le site :

boutique esoterique
--- La Boutique du Mystere ---

Site créé avec Jimdo

- Pages vues depuis le 04/11/2012 :

compteur de visites gratuit

- Visiteurs depuis le 04/11/2012 :


péchés capitaux
paranormal

Les incontournables ! :

Esprit de la nature
Asmodée
Garache

Celtic Dream :

Les musiques du site

Télépathie
Esprit de la nature

Espace Pub :

AléHoé ! Annuaire Aléhoé. Magie, Esotérisme, Mystère, Paranormal.
Referencement
Google PageRank Checker Powered by MyPagerank.Net